Anatomie d’une figure géomantique

Les figures géomantiques s’obtiennent et se lisent du haut vers le bas ; elles sont composées de quatre rangs de points, auxquels correspondent les quatre éléments de Feu, d’Air, d’Eau et de Terre :

  • La première ligne en partant du haut ou premier étage du tétragramme représente le Feu, la Tête, le monde spirituel, le corps divin.
  • La seconde ligne représente l’Air, la Poitrine (le Cœur), le monde affectif, le corps mental.
  • La troisième ligne représente l’Eau, le Ventre, le monde instinctif, le corps émotionnel.
  • La quatrième et dernière ligne représente la Terre, les Pieds, le monde matériel, le corps physique.

Les seize figures géomantiques

Il existe en tout et pour tout seize figures géomantiques, issues de toutes les combinaisons possibles de points :

Vous vous imprégnerez progressivement du sens fondamental de chacune de ces figures, dont vous affinerez ensuite l’étude à l’aide des articles qui leurs sont dédiés sur ce blog.

Les figures de Feu

 

  • Fortuna Major
    • Nature élémentaire : Le Feu.
    • Qualité : Très bonne ; la meilleure de toutes les figures.
    • Significations dérivées : Figure Méridionale, Chaude et Sèche, Masculine, Diurne, Stérile, correspondant à l’été.
    • Figure contraire : Fortuna Minor.
    • Figure complémentaire : Fortuna Minor.
    • Figure en analogie de sens : Fortuna Minor.
    • Mode d’action : Fixe, Entrante, Directe.
    • Sens : Tout ce qui concerne la fortune, les honneurs et la noblesse.

 

  • Fortuna Minor
    • Nature élémentaire : Le Feu.
    • Qualité : Moyenne, plutôt défavorable.
    • Significations dérivées : Figure Méridionale, Chaude et Sèche, Masculine, Diurne, Stérile, correspondant à l’été.
    • Figure contraire : Fortuna Major.
    • Figure complémentaire : Fortuna Major.
    • Figure en analogie de sens : Fortuna Major.
    • Mode d’action : Mobile, Sortante, Rétrograde.
    • Sens : Tout ce qui concerne la fortune illégitime, et la gloire furtive.

 

  • Puer
    • Nature élémentaire : Le Feu.
    • Qualité : Mauvaise.
    • Significations dérivées : Figure Méridionale, Chaude et Sèche, Masculine, Diurne, Stérile, correspondant à l’été.
    • Figure contraire : Puella.
    • Figure complémentaire : Rubeus.
    • Figure en analogie de sens : Rubeus.
    • Mode d’action : Mobile, Sortante, Rétrograde.
    • Sens : Tout ce qui touche à la virilité, à l’impulsivité, à la jouissance et la violence.

 

  • Rubeus
    • Nature élémentaire : Le Feu.
    • Qualité : Très mauvaise.
    • Significations dérivées : Figure Méridionale, Chaude et Sèche, Masculine, Diurne, Stérile, correspondant à l’été.
    • Figure contraire : Albus.
    • Figure complémentaire : Puer.
    • Figure en analogie de sens : Puer.
    • Mode d’action : Mobile, Entrante, Directe.
    • Sens : Tout ce qui a trait au rouge et à sa symbolique, à la guerre et à la passion.

 

Les figures d’air

 

  • Laetitia
    • Nature élémentaire : L’Air.
    • Qualité : Très bonne.
    • Significations dérivées : Figure Orientale, Chaude et Humide, Masculine, Diurne, Stérile, correspondant au printemps.
    • Figure contraire : Tristitia.
    • Figure complémentaire : Caput Draconis.
    • Figure en analogie de sens : Acquisitio.
    • Mode d’action : Mobile, Sortante, Rétrograde.
    • Sens : Tout ce qui tend vers la joie et l’exaltation, avec un sens d’expansion.

 

  • Caput Draconis
    • Nature élémentaire : L’Air.
    • Qualité : Bonne.
    • Significations dérivées : Figure Orientale, Chaude et Humide, Masculine, Diurne, Stérile, correspondant au printemps.
    • Figure contraire : Cauda Draconis.
    • Figure complémentaire : Laetitia.
    • Figure en analogie de sens : Cauda Draconis.
    • Mode d’action : Fixe – Entrante – Directe.
    • Sens : Tout ce qui évolue vers l’épanouissement, avec harmonie.

 

  • Acquisitio
    • Nature élémentaire : L’Air.
    • Qualité : Très bonne.
    • Significations dérivées : Figure Orientale, Chaude et Humide, Masculine, Diurne, Stérile, correspondant au printemps.
    • Figure contraire : Amissio.
    • Figure complémentaire : Amissio.
    • Figure en analogie de sens : Laetitia.
    • Mode d’action : Fixe, Entrante, Directe.
    • Sens : Tout ce qui croît, le gain et l’abondance, des richesses et des facultés.

 

  • Amissio
    • Nature élémentaire : L’Air.
    • Qualité : Très mauvaise.
    • Significations dérivées : Figure Orientale, Chaude et Humide, Masculine, Diurne, Stérile, correspondant au printemps.
    • Figure contraire : Acquisitio.
    • Figure complémentaire : Acquisitio.
    • Figure en analogie de sens : Conjonctio.
    • Mode d’action : Mobile, Sortante, Rétrograde.
    • Sens : Tout ce qui se délite et se disperse, avec l’idée de perte et de fuite.

Les figures d’eau

 

  • Albus
    • Nature élémentaire : L’Eau.
    • Qualité : Bonne.
    • Significations dérivées : Figure Septentrionale, Froide et Humide, Féminine, Nocturne, Féconde, correspondant à l’Hiver.
    • Figure contraire : Rubeus.
    • Figure complémentaire : Puella.
    • Figure en analogie de sens : Puella.
    • Mode d’action : Fixe, Entrante, Directe.
    • Sens : Tout ce qui a trait à la pureté, à la blancheur, et à la spiritualité.

 

  • Puella
    • Nature élémentaire : L’Eau.
    • Qualité : Bonne.
    • Significations dérivées : Figure Septentrionale, Froide et Humide, Féminine, Nocturne, Féconde, correspondant à l’Hiver.
    • Figure contraire : Puer.
    • Figure complémentaire : Albus.
    • Figure en analogie de sens : Albus.
    • Mode d’action : Fixe, Sortante, Directe.
    • Sens : Tout ce qui touche à la féminité, à la sensualité, à la diplomatie et à l’Art.

 

  • Populus
    • Nature élémentaire : L’Eau.
    • Qualité : Moyenne, légèrement favorable ; sous l’influence des figures accolées.
    • Significations dérivées : Figure Septentrionale, Froide et Humide, Féminine, Nocturne, Féconde, correspondant à l’Hiver.
    • Figure complémentaire : Via.
    • Figure en analogie de sens : Via.
    • Mode d’action : Commune (ou Bicorps), Mobile, Entrante, Directe.
    • Sens : Tout ce qui évoque la foule, la multitude, et la masse désordonnée.

 

  • Via
    • Nature élémentaire : L’Eau.
    • Qualité : Moyenne, légèrement défavorable ; sous l’influence des figures accolées. Tend à corrompre les figures en association.
    • Significations dérivées : Figure Septentrionale, Froide et Humide, Féminine, Nocturne, Féconde, correspondant à l’Hiver.
    • Figure complémentaire : Populus.
    • Figure en analogie de sens : Populus.
    • Mode d’action : Commune, Mobile, Sortante, Rétrograde.
    • Sens : Tout ce qui s’étire en longueur, les actions indécises et retardées.

Les figures de terre

 

  • Tristitia
    • Nature élémentaire : La Terre.
    • Qualité : Très mauvaise.
    • Significations dérivées : Figure occidentale, froide et sèche, féminine, nocturne, féconde, correspondant à l’automne.
    • Figure contraire : Laetitia.
    • Figure complémentaire : Cauda Draconis.
    • Figure en analogie de sens : Carcer.
    • Mode d’action : Fixe, Entrante, Rétrograde.
    • Sens : Tout ce qui tend vers la tristesse et l’abattement, physique et psychique.

 

  • Cauda Draconis
    • Nature élémentaire : La Terre.
    • Qualité : Mauvaise.
    • Significations dérivées : Figure occidentale, froide et sèche, féminine, nocturne, féconde, correspondant à l’automne.
    • Figure contraire : Caput Draconis.
    • Figure complémentaire : Tristitia.
    • Figure en analogie de sens : Caput Draconis.
    • Mode d’action : Mobile, Sortante, Rétrograde.
    • Sens : Tout ce qui évolue vers la destruction et la dissolution

 

  • Carcer
    • Nature élémentaire : La Terre.
    • Qualité : Mauvaise.
    • Significations dérivées : Figure occidentale, froide et sèche, féminine, nocturne, féconde, correspondant à l’automne.
    • Figure complémentaire : Conjonctio.
    • Figure en analogie de sens : Tristitia.
    • Mode d’action : Commune, Sortante, Directe.
    • Sens : Tout ce qui indique l’arrêt, l’entrave, l’isolement, mais aussi la gestation et la concentration.

 

  • Conjonctio
    • Nature élémentaire : La Terre.
    • Qualité : Assez bonne.
    • Significations dérivées : Figure occidentale, froide et sèche, féminine, nocturne, féconde, correspondant à l’automne.
    • Figure complémentaire : Carcer.
    • Figure en analogie de sens : Amissio.
    • Mode d’action : Commune, Entrante, Rétrograde.
    • Sens : Tout ce qui concerne les rapprochements, les réconciliations et les unions.

L’origine des Filles

Les figures des Filles seront obtenues  non par calcul, mais translation de celles des Mères, dont elles dérivent ; elles ont donc en réalité déjà été créées, simultanément à celles des Mères, et lors du jet de traits initial.

Vous les découvrirez par lecture horizontale et sinistroverse (de droite à gauche) du carré formé par celles des Mères.

Dans notre exemple, les quatre Filles obtenues sont : Amissio (V), Via (VI), Rubeus (VII) et Cauda Draconis (VIII).

 

La première Fille héritera ainsi des points de tête ou ligne de Feu des Mères, la seconde des points de cœur, et ainsi de suite jusqu’à la quatrième. Vous les disposerez dans les quatre Maisons suivantes du thème géomantique, et toujours de droite à gauche.

La copulation géomantique

Toutes les autres figures du thème, de la neuvième à la seizième, seront obtenues par ce que l’on a coutume de nommer la copulation géomantique. Les expressions : « couplage », « fusion », « addition », « réduction » ou encore « sommation » géomantique sont également d’usage courant.

La copulation géomantique donne toujours naissance à une nouvelle figure, à partir de deux autres, pour former une triplicité. Vous pratiquerez cette opération :

  • lors du montage initial du thème, au moment de générer les figures des Nièces, des Témoins, du Juge et de la Sentence ;
  • lors de l’étude des relations mutuelles entre deux figures à l’intérieur du thème ; (notamment des Significateurs).

La copulation géomantique revient à effectuer une addition à deux opérandes que sont :

  • le bipoint (2 ; pair ; [* *]) ;
  • le point simple (1 ; impair ; [*]).

Si l’on considère la première Nièce comme étant la résultante de la fusion géomantique entre la première et la seconde Mère, il conviendra d’additionner les points de chaque rang de celles-ci pour l’amener à l’existence :

  • 1 + 2 = 3, impair donc je retiens 1 point.
  • 1 + 1 = 2, pair donc je retiens 2 points.
  • 2 + 2 = 4, pair donc je retiens 2 points.
  • 1 + 1 = 2, pair donc je retiens 2 points.

Le mécanisme consistera ainsi qu’il vient d’être exposé à inscrire un ou deux points, selon que le résultat de l’addition sera impair ou pair.

Dans l’exemple précédent, la Mère 1 – Puella (1, 1, 2, 1) additionnée à la Mère 2 – Acquisitio (2, 1, 2, 1) donne la nouvelle figure Nièce 1 – Laetitia (1, 2, 2, 2).

L’addition de deux signes identiques donnera toujours lieu à un bipoint, tandis que deux signes différents produiront un point simple ; (tel que le OU exclusif binaire (XOR) des informaticiens en logique binaire).

Vous consulterez à profit l’article relatif aux Paternités de figures, lequel détaille le sens symbolique produit de l’union de deux figures, selon les Maisons qu’elles occupent, et leurs significations fondamentales.

L’origine des Nièces

Les figures des Nièces s’obtiendront par le mécanisme d’addition géomantique, au respect d’un ordre strict et constant :

Ce qui nous donne dans notre cas d’exemple les quatre nouvelles figures des Nièces suivantes : Laetitia (IX), Puer (X), Acquisitio (XI) et Fortuna Minor (XII), que nous pouvons dès lors disposer dans le thème comme représenté ci-dessous :