Dialoguer avec l’oracle

Lorsque vous ferez face à un Consultant, vous devrez toujours vous maintenir dans un état d’esprit positif, d’ouverture et de bienveillance. Tenez-vous à l’écart il va sans dire de toute forme de prédiction fataliste et sclérosante, qui ne ferait qu’enfermer, conditionner, et limiter les possibilités d’action de la personne. Votre intention ne devrait jamais être d’annexer la conscience de l’autre, d’envahir son univers psychique, et moins encore de lui jeter un sort par vos mots, ou de prendre un quelconque ascendant sur lui. Tout au contraire, vous chercherez toujours à révéler à autrui ses propres ressources, celles dont il dispose sans toutefois en être clairement conscient, et pour faire face à son adversité.

Il convient avant tout de restituer à l’autre son pouvoir créateur dans l’instant présent, de le reconnecter avec son intuition, et de lui permettre de reprendre contact avec cette partie de lui-même qui connaît déjà les réponses aux questions posées. Le géomancien guide la personne sur son chemin de rencontre intérieure, et accompagne l’oeuvre d’accouchement symbolique de la connaissance qui sommeille en elle, et à laquelle il est souvent si difficile de se relier. De ce dernier point de vue, la finalité de la Géomancie se veut avant tout émancipatrice de l’autonomie du Consultant, dont elle facilite le processus de réappropriation de son propre pouvoir personnel, dans l’ici et maintenant.

La Géomancie nous révèle à nous-même, est-il besoin de le répéter ; tel un ami inspiré et bienveillant, elle nous permet de ramener à la conscience et de déchiffrer les choses à l’état de germe dans notre vie, ainsi que les directions vers lesquelles nous nous orientons, au moment exact de la consultation. Ainsi, nous pouvons agir et décider plus sereinement, éviter certains écueils, et nous engager sur un chemin personnel  d’épanouissement. Prise comme telle, la Géomancie ressort comme une sagesse et un art de vivre, et certainement pas comme un instrument magique de pouvoir et de puissance, loin de toutes les superstitions dont elle s’est vu alourdie à travers les ages.

Lorsque vous lirez le thème, fiez-vous à votre intuition, et écartez pour un instant le raisonnement logique et rationnel. Oubliez tout ce que vous avez lu ou appris jusqu’à ce livre, et faites confiance à votre sixième sens pour vous orienter instinctivement dans la lecture des figures. Ne doutez pas de ce phénomène de « guidance », car c’est bien lui qui vous permettra de « vivre » l’enseignement contenu dans le thème, et de capter les messages de l’invisible.  Il n’existe pas de voie juste en Géomancie. Il n’existe que votre voie. Ne cherchez donc pas à bien faire quand vous lisez un thème, mais contentez-vous d’écouter votre petite voix intérieure. La Géomancie n’est qu’un média, une interface de dialogue, et le contenant du message qu’il convient de déchiffrer. Aussi mieux vaut-il rechercher en vous le sens des signes, plutôt que de remettre entre les mains d’autres prétendument plus sages que vous le pouvoir de vous en enseigner leur signification, ce qui reviendrait à vous raconter des histoires, mais non pas votre histoire.

Si par votre parole vous parvenez à : rendre la personne plus consciente des enjeux et des lignes de force autour d’elle, aider un tiers à prendre de meilleures décisions dans un moment particulier de sa vie, favoriser l’autonomie, le pouvoir et la liberté d’action d’un Consultant, alors probablement vous pourrez estimer votre intervention a été utile et pertinente.

Abordons à présent plus concrètement le protocole d’interprétation du thème, et précisons d’emblée qu’il s’agit ici bien plus d’un référentiel que d’une méthode à proprement parler : vous êtes libre de « circuler » à travers ce référentiel comme bon vous semble ; le principe d’un apprentissage et d’une application millimétrés n’ont ni sens ni efficience dans le cas présent. Plutôt que d’essayer de tout retenir, il convient d’absorber le très bref exposé qui va suivre, puis de l’oublier, afin qu’il se manifeste spontanément, en tout ou partie, lors de votre lecture personnelle.

Tout thème constitue en soi une vision panoramique sur l’état d’esprit et de vie d’un Consultant à un moment donné de son existence ; en tant que tel, le thème représente-t-il un canal privilégié d’observation de la globalité des influences susceptibles de peser sur un individu dans l’instant de la consultation. Partant de là, l’interprétation va consister à manifester au Consultant l’ensemble de ses choix, capacités, potentialités, possibilités, et moyens d’action à sa portée pour mieux vivre la situation objet de ses préoccupations.

En Géomancie intuitive, le thème est toujours établi sans interrogation particulière, de manière à capter dans l’atmosphère du Consultant l’influence globale à l’oeuvre, entendre le jeu des lignes de forces qui constellent son paysage psychique et physique au moment présent. Il n’y a donc pas de question définie, établie à l’avance et oralisée, et nous nous en remettons au thème pour mettre en évidence les préoccupations actuelles de la personne, ainsi que le climat général dans lequel elle évolue. C’est la raison pour laquelle je ne recommande pas de vous crisper sur l’objet d’une interrogation particulière au moment de  monter le thème, ce qui non seulement se révèle très difficile et pénible à l’usage, mais en outre repose encore trop sur un principe mental associé à la volonté de contrôle et de soumission de l’esprit intuitif. Bien au contraire, vous gagnerez à faire le vide en vous, à vous rendre sensible aux messages de votre guide intérieur, à vous placer en état de disponibilité et d’accueil des images en provenance de votre inconscient, en un mot, à faire le silence en vous et à écouter.

La Géomancie sachez-le n’est pas qu’une technique divinatoire ; c’est également un formidable outil d’aide à la prise de décision, de connaissance de soi, et de développement personnel. Ainsi, et selon la nature même de vos préoccupations ou celles de votre Consultant, vous pourrez orienter votre interprétation vers des finalités à dominante :

  • de Conseil : Comment pourrais-je améliorer ma relation avec mon chef de service ? Que me conseille l’oracle pour rétablir l’harmonie au sein de mon couple ? Quelle attitude pourrais-je adopter pour résoudre au mieux le conflit engagé avec mon voisin ?
  • de Développement : Quel est mon état d’esprit actuel vis-à-vis de ma paternité toute proche ? Quels potentiels puis-je activer pour assurer le succès de ma prochaine prise de poste ? Où en suis-je de ma relation avec ma compagne ? Quels sont les freins à la réussite de mon projet de reconversion professionnel ?
  • de Tendance (de Projection) : De quelle manière peut évoluer le différent que je nourris à l’encontre de mon employeur ? Quelle tournure peut prendre mon initiative actuelle de rapprochement avec mon père ? Dans quelle direction peut évoluer mon projet d’installation en tant qu’artisan ? Comment peut se développer mon négoce de vin à l’international ?

Quelque soit le type d’interrogation posée à l’oracle, vous veillerez à toujours respecter les instructions d’usage qui suivent :

  • N’employez jamais de tournures impératives ou déterministes, mais privilégiez des verbes et des formulations respectueuses de votre libre arbitre et de votre capacité d’agir.
  • Orientez toujours votre questionnement vers une finalité : positive, constructive, évolutive et projective. La consultation de l’oracle doit toujours être asservie au développement de votre potentiel, et à l’épanouissement de votre bien-être personnel.
  • Si vous consultez pour un tiers, abordez toujours l’autre dans une relation d’adulte à adulte. Veillez à le responsabiliser dans la formulation de ses questions, et à souligner le pouvoir qui est le sien sur les événements : sa vie et son avenir sont entre ses mains.
  • Guidez le jeu du questionnement sans jamais vous substituer au libre-arbitre de la personne, le choix ultime en matière de décision appartenant toujours au Consultant, dans sa responsabilité illimité à assumer ses choix et dans la circonstance.
  • Veillez à ne jamais infantiliser ni materner votre Consultant, et de ne pas céder à la tentation de la séduction voire de la complaisance. En toutes occasions, le dialogue d’ouverture se doit d’être conduit sur un ton positif, authentique et sincère.
  • Soyez également attentif à ne pas chercher à influencer ni à orienter le débat intérieur du Consultant. Sachez faire abstraction de votre propre personne, pour faire autant de place que possible à l’expression des émotions et à la parole du Consultant.