Figures en analogie ou parenté de forme

L’analyse de la Maison de la Question (et de la figure en occupation) pourra se voir enrichie grâce à l’identification dans le thème géomantique de la figure symbolisant l’objet de la question par analogie de sens ou de forme :

  • Par exemple pour une question d’argent, il conviendra non seulement d’étudier la figure en Maison II (des biens), mais également de rechercher la présence éventuelle de la figure Acquisitio dans le thème, qui par sa forme rappelle celle d’une bourse.
  • Ou si votre interrogation porte sur le domaine des plaisirs, lequel se trouve représenté par la Maison V, vous rechercherez dans le thème les figures liées à la jouissance et à la sensualité (Puella, Albus), et analyserez la manière – harmonieuse ou discordante – dont elles s’accorderont (accord élémentaire), et réagiront (aspects), avec la figure localisée en Maison de la Question (V).
  • Il importera également d’examiner la figure en rapport avec l’anatomie, la forme ou l’image symbolique de la chose, de la situation, du lieu, ou de l’être vivant objet de la question posée.

La démarche d’analyse des figures en analogie de sens ou de forme de décomposera comme suit :

  1. Envisagez la Maison qui signifie la question (ici la Maison II pour les biens).
  2. Recherchez la figure qui, par ses analogies ou sa forme, rappelle l’objet de la question posée.
  3. Examinez dans quelle(s) Maison(s) tombe la figure symbolisant l’objet de la question.
  4. Déterminez en quel aspect elle se trouve avec la Maison de la Question, et comment elle s’accorde avec la figure de cette Maison.

Afin de vous aider à mieux appréhender ces concepts d’analogie de sens et de parenté de forme, vous trouverez ci-après quelques exemples courants extraits de la tradition parmi une infinité d’autres, à seule fin de susciter vos propres représentations mentales des figures.

Exemples d’analogies de formes symboliques :

  • Albus: un calice.
  • Rubeus: un homme en armes.
  • Puella: un miroir, une silhouette féminine.
  • Puer: une épée, une dague, le sexe masculin.
  • Laetitia: un abri, une tour.
  • Tristitia: un abri renversé, un puit, un abîme.
  • Conjonctio: une croisée de chemins, un cercueil.
  • Carcer: une enceinte, un ovocyte.
  • Caput Draconis: un serpent dressé, un germe de plante.
  • Cauda Draconis: une clef.
  • Acquisitio: une besace joufflue.
  • Amissio: un sac renversé et dont le contenu se déverse.
  • Fortuna Major: une coupe.
  • Fortuna Minor: une coupe renversée.
  • Via: une bougie.
  • Populus: une foule.

Exemples d’analogies de sens symboliques :

  • Via: les cours d’Eau, les routes et les chemins, les canaux, les voies navigables.
  • Populus: la mer, les océans, les grands lacs, la foule, les assemblées.
  • Caput Draconis: les montagnes et tous les lieux élevés, les édifices.
  • Cauda Draconis: les puits, les mines, les grottes, les caves, les chutes.
  • Fortuna Major: l’or, les trésors cachés, les monuments et les châteaux.
  • Fortuna Minor: la loterie, les caprices de l’infortune, la joaillerie.
  • Puella: les salles de spectacles, les galeries d’art, la mode et le luxe.
  • Puer: les révoltes et les rébellions, les places d’armes, les débits de boissons.
  • Conjonctio: les lieux d’assemblées, les amphithéâtres, les grandes écoles.
  • Carcer: les prisons, les cliniques et les hôpitaux, les cimetières, les lieux obscurs.
  • Acquisitio: la fortune, la convalescence, la grossesse, tout ce qui est en expansion.
  • Amissio: les pénuries, l’indigence financière ou morale, la santé chétive.
  • Laetitia: les temples, le ciel, les célébrations, les rapports harmonieux.
  • Tristitia: tout ce qui est enfoui, le poids du souvenir et du savoir, le crépuscule.
  • Albus: la pureté, l’élévation morale, tout ce qui expose au blanc, les maternités.
  • Rubeus: l’entreprenariat, la conquête brutale, la révolte populaire, la guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept + 3 =