Interaction Figures-Maisons par qualité

Vous observerez tout d’abord si la figure de la question est située dans une Maison favorable ou défavorable, en ayant bien à l’esprit les règles ci-dessous :

  • Une bonne figure dans une bonne Maison deviendra encore meilleure, et sera doublement bénéfique : le Questionneur obtiendra ce qui lui tient à cœur.
  • Une mauvaise figure dans une mauvaise Maison deviendra pire et plus défavorable encore ; elle s’avérera grandement néfaste au Questionneur, et un bien sinistre augure pour la suite de l’affaire considérée.
  • Une bonne figure dans une mauvaise Maison retirera de la malice à cette dernière, mais se verra également gâtée dans sa bonté ; vous y verrez le témoignage d’une promesse de bien qui ne sera pas tenue.
  • Une mauvaise figure dans une bonne Maison se trouvera en quelque sorte neutralisée, la Maison lui ôtant de sa méchanceté, la figure sans pouvoir nuire au Questionneur, le privera malgré tout du bien espéré.

Voici pour vous orienter une table de distribution des Maisons, selon qu’elles seront favorables (bonnes), défavorables (mauvaises) ou neutres :

  • Les Maisons favorables (bonnes) sont :
    • La Maison I ; (le Questionneur).
    • La Maison V ; (les Enfants).
    • La Maison X ; (les Honneurs).
    • La Maison XI ; (les Amis).
  • Les Maisons défavorables (mauvaises) sont :
    • La Maison VI ; (la Servitude).
    • La Maison VII ; (les Adversaires).
    • La Maison VIII ; (la Mort).
    • La Maison XII ; (les Afflictions).
  • Les Maisons neutres (moyennes) sont :
    • La Maison II ; (les Biens).
    • La Maison III (l’Entourage).
    • La Maison IV ; (le Père).
    • La Maison IX ; (la Religion).

En retenant toutefois que la cardinalité l’emportera toujours sur la qualité de la Maison. Ainsi, la Maison VII, puissante de par sa caractéristique angulaire, le demeurera-t-elle malgré sa qualité malfaisante (Maison de l’adversaire).

Vous garderez bien à l’esprit au cours de votre analyse, les influences et les effets imprimés par les figures sur les Maisons :

  • Du caractère bénéfique ou maléfique de la figure dépendra le sens heureux ou malheureux de la Maison.
  • L’adaptation du sens de la Maison est assujettie à la signification fondamentale de la figure en occupation.
  • L’effet produit par ladite figure sur la Maison sera caractérisé dans ses causes en vertu de sa propre nature élémentaire (ignée, aérienne, hydrique, ou terrestre).
  • Les propriétés de la figure seront enfin intégrées à l’analyse afin d’évaluer notamment le degré de stabilité ou les chances d’aboutir de la chose demandée.

L’influence des figures sera à son tour contrebalancée par la réaction des Maisons sur celles-ci, traduite en termes d’altération de leurs qualités fondamentales, et selon le degré de corrélation relevé entre elles au cas par cas.

Ainsi, les figures représenteront-elles les éléments actifs de la question, et les Maisons les éléments passifs ; de leurs interactions vous extrapolerez l’évolution à court terme de la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 + seize =