Les compagnies de figures

L’aspect de compagnie en géomancie s’analyse toujours dans le sens de numérotation des Maisons ou sens direct, ce qui implique qu’il ne peut exister qu’un seul aspect de compagnie pour une figure donnée.

En outre, les Maisons appairées par ce mode d’association ne peuvent être que les suivantes, du type « impair – pair » :

  • I & II
  • III & IV
  • V & VI
  • VII & VIII
  • IX & X
  • XI & XII

En conséquence, la Maison II par exemple ne sera jamais en aspect de compagnie avec la Maison III, laquelle peut seulement s’associer avec la Maison IV.

Il existe quatre aspects de compagnie, auxquels on pourra ajouter celui de conjonction, et qui sera détaillé lors de l’étude des perfections ; (voir l’article correspondant).

Compagnie simple

  • Deux figures identiques se suivent dans le sens de numérotation direct des Maisons et forment un binôme de type « impair – pair » signifiant harmonie et renforcement mutuel.
  • La compagnie simple renforce le pronostic favorable ou défavorable de la réponse à la question posée.

Compagnie demi-simple

  • Deux figures de même nature élémentaire ou planétaire se suivent dans le sens de numérotation direct des Maisons et forment un binôme de type « impair – pair » signifiant alliance et complémentarité.

Compagnie composée

  • Deux figures opposées (contraires) se suivent dans le sens de numérotation direct des Maisons et forment un binôme de type « impair – pair » signifiant réunion heureuse des contraires.

Compagnie par points

  • Deux figures de même parité de tête se suivent dans le sens de numérotation direct des Maisons et forment un binôme de type « impair – pair » signifiant vision commune supérieure :
    • Souvenez-vous que le Feu est l’élément primordial et supérieur à tous les autres, à qui les premiers points de la figure sont attribués.
    • Si la fusion des deux figures dans ce cas en donne une troisième de même parité de tête (2, 2, 2), c’est le signe d’une très grande bonté.

Compagnie de conjonction

  • La figure localisée en Maison I (du Questionneur) dans le thème passe en conjonction de la chose demandée (Maison de la Question), et vice-versa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 19 =