Populus (Peuple)

  • Nature élémentaire : L’Eau.
  • Nature planétaire : La Lune.
  • Qualité : Moyenne, légèrement favorable ; sous l’influence des figures accolées.
  • Significations dérivées : Figure Septentrionale, Froide et Humide, Féminine, Nocturne, Féconde, correspondant à l’Hiver.
  • Figure complémentaire : Via.
  • Figure en analogie de sens : Via.
  • Mode d’action : Commune (ou Bicorps), Mobile, Entrante, Directe.
  • Jour : Lundi – Mois : Décembre.
  • Signification résumée : La matérialité, la foule, la pluralité, la diversité, la quantité, l’amas ou le mouvement désordonné.
  • Échelle de temps : Les Semaines ou les Mois.
  • Parties du corps : le Thorax.
  • Lieux : Les rivières, les étangs, la mer, les grands lacs, les aqueducs, les lieux obscurs et retirés, les forêts et les vastes plaines, la foule, les lieux où l’on se rassemble, la place publique, les lieux de divertissement.
  • Météorologie : Temps lourd et agité avec rafales de vent subites.
  • Tempérament : Réceptif parfois jusqu’à la passivité, la mollesse et le lymphatisme, mélancolique, indiscret parfois intrigant, commère et cancanier, rêveur voire fantasque, imaginatif, à dominante émotionnelle forte, honnête et de service, obéissant mais inconstant, grégaire et social, bien entouré et évoluant dans un cercle d’intimes, doué pour les choses de la politique et du spectacle.
  • Message liminal : La situation impose ordre et focalisation pour remédier à la confusion et à l’éparpillement des forces.
  • Sens fondamental : La diversité, la matérialité, la pluralité, la double voie, le peuple, la réunion, le grand nombre, l’assemblée, la foule, les amas, les agrégats, la multitude, la collectivité, les grandes villes, l’agora, la nation, les grands rassemblements, la place publique.
  • Analogie symbolique : Le tumulte, le désordre, l’agitation, l’instabilité, l’accumulation désordonnée, le chaos, le grouillement disproportionné, la masse informe, les mouvements de foules, la prolifération anarchique, le foisonnement incontrôlé, la dispersion des forces, les actions rapides et imprévisibles, tout ce qui pullule de manière anarchique, l’absence de cohésion, la confusion absolue, la division interne aboutissant à l’inertie des forces, la surabondance de tout ce qui peut s’agréger, l’envahissement et le débordement, la dépression, la mélancolie, l’amenuisement par irruption incontrôlable ; bénéfique si la question appelle une période de réflexion, maléfique dans le cas contraire, où une réponse rapide et ciblée serait condition de succès ; peut désigner la masse (la populace) ou l’individu (de petite condition) manipulable ou sous influence, capable du meilleur comme du pire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − 15 =