Qualité des figures en Maisons cardinales

Vous focaliserez ensuite votre attention sur les Maisons Angulaires (I – IV – VII – X) – puissantes et bénéfiques – afin d’apprécier le contexte propice ou hostile offert par le thème :

  • Une majorité de bonnes figures dans les Maisons d’angle révélera le caractère bénéfique des composantes majeures de l’affaire, et un contexte profitable au Questionneur.
  • L’inverse révélera des facteurs défavorables susceptibles de contrarier le bon déroulement de l’affaire en cause, et agiront en disgrâce de la demande formulée par le Questionneur.

Les Maisons Angulaires rendront en outre possible et dès l’examen initial du thème la formulation d’un jugement liminaire :

  • Vous veillerez en conséquence à toujours tenir grand compte des Maisons Cardinales, lesquelles participent activement à l’influence générale, bonne ou mauvaise, du thème.
  • Lorsque les figures en Maisons d’angles seront favorables, le Questionneur obtiendra satisfaction dans ses attentes ; l’inverse se produira si elles sont défavorables.
  • Lorsque la dominante angulaire sera bonne, l’influence des figures mauvaises et qui peuplent le thème par ailleurs, s’en trouvera amplement atténuée.
  • La figure en Maison IV indiquera toujours l’issue de toute entreprise, et les caractéristiques finales de l’affaire soumise à la question.
  • Lorsque l’on fera le vœu d’une chose, et que les figures placées en Maisons Angulaires la promettront, tandis que celles en Maisons XI (les espérances) et XV (le Juge) la refuseront, on en conclura à une attente vaine de ladite chose désirée ; dans le cas contraire, on obtiendra à tous les coups ce qui est attendu, mais avec du retard, et de probables contrariétés de gravité variable.
  • Dans tout thème où l’on cherchera à établir si le présage annoncé par une figure placée en Maison angulaire se réalisera, il conviendra d’examiner les figures en Maisons XI (les espérances) et XV (le Juge) : si les figures en occupation font obstruction par nature ou qualité à l’objet de la question posée, l’issue sera défavorable au Questionneur et tout espoir devra être abandonné. L’inverse s’appliquera naturellement dans le cas contraire.
  • Lorsque dans un thème le Juge aura pour figure Populus, il conviendra de juger non par cette figure, mais par celles placées en Maisons Angulaires la réponse à la question posée.

Sachez enfin que les douze Maisons fondamentales peuvent être organisées en vue de connaître les circonstances d’une situation actuelle (Maisons Angulaires), future (Maisons succédentes) ou passée (Maisons cadentes), et ainsi déterminer l’évolution de celle-ci en fonction de la qualité des figures présentes en chaque lieu.

Vous jugerez à profit du progrès de la chose demandée à l’aide du système de groupement des Maisons et dont suivent les principales caractéristiques :

  • Les Maisons Angulaires (I, IV, VII, X) :
    • sont les plus fortes et les plus bénéfiques ;
    • représentent les choses qui se font ou doivent se faire au présent ;
    • renseignent sur les choses publiques et les affaires en cours.
    • Décuplent les effets bénéfiques ou maléfiques des figures favorables et défavorables, et imprègnent de bonté les figures indifférentes (neutres).
  • Les Maisons Succédentes (II, V, VIII, XI) :
    • sont moyennes en force comme en influence ;
    • représentent les choses futures, ou incertaines et spéculatives ;
    • renseignent sur les choses partiellement publiques et privées.
    • Maintiennent les figures en leur propre vertu : les bonnes en leur bonté, les mauvaises en leur méchanceté.
  • Les Maisons Cadentes (III, VI, IX, XII) :
    • sont faibles, débiles et maléfiques ;
    • représentent les choses passées ou très éloignées, le futur lointain ;
    • renseignent sur les choses cachées (privées) ou invisibles (secrètes).
    • Altèrent la bienfaisance des bonnes figures, infectent les figures moyennes par leur malice, et empirent les figures mauvaises.

En vertu de ce qui précède, les figures seront toujours plus puissantes en Maisons Angulaires, là où elles produisent les effets les plus intenses et les plus immédiats. Elles perdront une partie de leur force en cas de passage en Maisons succédentes ou cadentes :

  • Elles conserveront leurs qualités et influenceront les événements à venir en cas de passation en Maisons succédentes.
  • Elles se débiliteront et produiront des conséquences sur le passé (effets rétroactifs) en cas de passation en Maisons cadentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × trois =