Consignes et précautions en Radionique

Nous allons à présent dresser l’inventaire des instructions qu’il conviendra de respecter, afin de faciliter le succès de vos entreprises en Radionique. Si toutes ne sauront être observées et en toutes circonstances, leur connaissance a minima vous évitera bien des écueils au moment d’agir. Prenez donc le temps de vous y référer avant d’entamer toute opération d’influence à distance :

  • Opérez toujours dans un lieu calme, préservé des regards indiscrets, et des interruptions intempestives.
  • Assurez-vous toujours de pouvoir travailler sereinement, et prenez toutes vos précautions afin de ne pas être perturbé.
  • Libérez-vous de toute préoccupation d’horaire et de toute obligation formelle avant de débuter votre cérémonial ; aménagez-vous suffisamment de temps pour opérer l’esprit tranquille.
  • Choisissez un lieu de pratique protégé autant que possible des nuisances extérieures, isolé du bruit, et de toute lumière intempestive.
  • Une fois résolu l’endroit de votre sanctuaire, veillez à n’en plus changer, et à y disposer les objets rituéliques décrits dans cet ouvrage, à l’écart des regards indiscrets.
  • Dressez préalablement à toute action l’inventaire détaillé de tout le matériel dont vous aurez besoin pour agir.
  • Débarrassez absolument votre plan de travail de tout ce qui n’entre pas directement au service des influences projetées, et faites place nette.
  • Proscrivez la présence de tiers qui risquerait de vous déconcentrer, et d’interférer dans le processus de concentration.
  • Assurez-vous d’obtenir au préalable le consentement et la sollicitation du sujet sur lequel vous souhaitez intervenir, si vous agissez pour un tiers.
  • Interrogez-vous sur la noblesse et la justesse de vos prétentions à aider le sujet, sans qu’il ne puisse subsister en vous aucune trace d’intérêt personnel.
  • Prévenez le sujet lors de chacune de vos émissions afin qu’il se place en état de réceptivité, et demeure conscient de votre action à distance.
  • Associez à votre pratique une démarche éthique profonde, au respect constant de vos devoirs de discrétion et de réserve.
  • Analyser avec rigueur et soin la situation du sujet qui se présente à vous, ainsi que les possibilités à sa portée dans son contexte actuel.

Au-delà de ces instructions pratiques usuelles, il est conseillé de toujours se placer dans un état méditatif et de contemplation passive au moment de pratiquer. Il va de soi que le vacarme des préoccupations quotidiennes doit impérativement être suspendu, et pendant toute la durée des opérations. Nous laissons libre le lecteur de se déterminer sur la nature de rituel ou de pratique la plus encline à lui octroyer un tel état d’abandon, d’acceptation et de lâcher-prise, et nous contenterons ici de quelques conseils généraux.

Retenez seulement que : calme et décision, valent mieux que tous les efforts du monde. Ce qui est en jeu n’est d’ailleurs pas tant l’affaire de la volonté consciente et agissante, sinon d’une détermination sans objet, et d’un détachement absolu. Ne forcez jamais les choses, et ne désirez rien qui aille à l’encontre de votre destin ou de celui du sujet, au risque de reléguer votre action à l’impuissance, par excès de zèle, et abus de volonté. Il en est d’ailleurs de même en matière d’apprentissage de la Radionique : il importe de prendre votre temps, et de respecter le rythme naturel de votre évolution personnelle.

La ritualisation de vos séances d’émission a comme principale vocation de vous éloigner temporairement de vos préoccupations ordinaires, pour mieux vous en ouvrir au sacré. Par « sacré » nous ne faisons référence à aucun cadre religieux particulier, il va de soi, mais à « tout ce qui engage l’homme sur la voie de sa propre réalisation, élève sa spiritualité, et l’encourage à œuvrer en toutes circonstances dans le sens du bien ». Le rituel se doit ainsi de revêtir cette fonction de cloisonnement dans l’existence, et de réaliser la coupure symbolique d’avec le monde profane. Ce changement de cadre peut fort bien s’accompagner d’une transformation de votre décorum, comme pour mieux refléter la dichotomie entre monde ordinaire, et monde magique. À nouveau, nous laissons libre chacun de se déterminer sur le cérémonial de sa préférence, l’essentiel étant de marquer cette rupture nette d’avec votre vie quotidienne, et de vous donner la sensation de pénétrer dans un espace sacré, hors du temps, en sorte que tout vous ramène à l’action d’influence que vous allez manifester.

Ces quelques généralités ayant été rappelées et convenues, nous souhaiterions à présent vous mettre en garde contre certains pièges fréquemment rencontrés, et toujours difficiles à éviter, pour le néophyte comme pour l’initié :

  • Ce n’est pas la connaissance de la Radionique qui procure le don d’agir pour le bien d’autrui, c’est sa pratique. Et la seule limite au développement de vos facultés réside en vous-même ; rien ne peut entraver votre perfectionnement dans la maîtrise, que vous-même. Aussi importe-t-il que vous appreniez en toute occasion à renforcer, jour après jour, et par un travail assidu, votre aptitude à vous connecter à l’énergie universelle.
  • Même si votre désir est de faire le bien à tout prix, n’agissez jamais à l’insu de quiconque, entendre sans un assentiment marqué et acquis. Il ne s’agit pas de favoriser ce qui nous semble bénéfique pour l’autre, mais d’agir dans le sens de son propre désir ; même si celui-ci nous apparaît contraire à son intérêt propre, il ne nous appartient pas d’en juger, et cela fait partie de son chemin de vie que d’en passer par là où il a choisi.
  • Ne réclamez jamais d’argent ni aucune autre forme de rétribution en échange de votre intervention. Il ne peut s’agir que d’un don que vous faites à l’autre, ou à vous-même, et en aucun cas d’une transaction commerciale. Déroger à cette règle purgerait votre principe d’action de toute sa substance, sans qu’il soit concevable d’en recouvrer tout le potentiel, en cas de persévérance à vous exclure de la voie juste.
  • Veillez à ne pas pécher par excès de zèle ni de concentration ; les efforts mentaux obsessionnels, tout comme la pensée rationnelle pratiquée à outrance, engendrent comme il a été énoncé déjà, un double effet d’inhibition et d’impuissance, qu’il convient d’éviter à tout prix. Si effort il doit exister, ce sera bien plus en faveur d’une disponibilité d’esprit passive, et d’une posture d’écoute active.
  • Ne cherchez pas à tout prix à emmagasiner toujours plus de connaissances, ni à perfectionner toujours plus votre pratique, mais tentez plutôt de ressentir intimement le bénéfice de vos actions. Ne vous crispez pas sur une démarche qui se voudrait uniquement intellectuelle, mais placez-vous à l’écoute de votre sensibilité, et sachez capter les messages de votre subconscient. Osez déroger aux règles lorsque votre instinct ou votre intuition vous le commande, et soyez attentif aux sollicitations de l’invisible.
  • Essayez-vous à des techniques de décontraction et de méditation pour faciliter votre mise en condition. Rien ne vous serait en effet plus préjudiciable qu’une pensée sauvage et virevoltante, inapte à se focaliser au moment de passer à l’action. Il n’est pas ici question de dominer ses émotions ou de maîtriser l’écoulement de ses pensées, mais d’apprendre à les accueillir, et à en canaliser le flux, dans une direction précise et ininterrompue. Apprenez à ignorer les bruissements du mental pour mieux vous en ouvrir à vos sensations, et vous tenir à l’écoute de votre ressenti immédiat.
  • Méfiez-vous de l’influence malsaine et potentiellement paralysante de toute personne environnante, et dont le scepticisme ignorant pourrait entraver la bonne marche des opérations. Gardez-vous bien d’une telle fréquentation, ou maintenez secrète votre activité de Radionique face à pareille engeance. Tenez-vous à l’écart de telles créatures, dont les intrusions au moment d’agir pourraient neutraliser l’action de votre émetteur, et vous empêcher d’entrer en connexion mentale avec le sujet, dont vous recherchez la présence par le biais du subconscient.
  • Dans le même ordre d’esprit, évitez de parler à tort et à travers de votre pratique de Radionique. Gardez plutôt pour vous l’exercice d’une discipline dont les travers humains ont à maintes reprises ruiné le crédit, depuis lors auréolée de la plus sinistre réputation. Ne vous compromettez donc pas en de vaines palabres, et autres justifications (cala)miteuses. Vous ne feriez qu’altérer votre capital de confiance, et votre force vitale, si précieuse à l’émission d’influences à distance.
  • Restez donc discret au sujet de votre pratique, ne l’ébruitez pas, et respectez la loi du silence, chère aux initiés. Ne dévoilez jamais et à personne la nature de vos vœux, ni consentis, ni déjà accomplis, et engagez-vous à ne rien divulguer, pas même à vos proches, de votre activité. Ne proposez jamais votre aide, mais attendez qu’on vous la demande, et même dans ce cas, ne dites rien de vos secrets, et contentez-vous d’apporter votre soutien. Veillez à ne jamais rompre ce serment passé avec vous-mêmes.
  • N’agissez jamais en pensant à mal, et ne jouez pas à être Dieu. Vous vous exposeriez à la cruelle loi de cause à effet, et de choc en retour. On récolte toujours ce que l’on a semé, en bien comme en mal, et la Radionique n’échappe pas à cette loi universelle. Ne cherchez pas à manipuler un sujet, à le contraindre à agir, ou à l’inciter à se comporter conformément à votre désir. Nous insistons sur la gravité absolue d’une telle déviance, et les conséquences durables sur le psychisme de qui s’y essaierait.
  • Assurez-vous de maintenir votre pensée focalisée, et parfaitement réglée sur la fréquence de cela qui est désiré, et sachez discipliner suffisamment votre esprit, pour tenir au respect le tohu-bohu assourdissant des tracas ordinaires. Souvenez-vous que l’énergie suit la pensée ; or si cette dernière se trouve morcelée, et comme déchiquetée, faute d’une concentration adéquate, il en résultera un phénomène d’émiettement en une multitude de désirs et de volontés contradictoires, sans réelle portée générale.

Voici enfin et dans la même veine, quelques conseils pratiques, résumés pour accompagner votre initiation, et vous servir de guide initial de référence :

  • Prenez le temps d’analyser les tenants et les aboutissants de chaque situation particulière. Dans quel état se trouve le sujet actuellement et quel est le meilleur type d’aide dont il pourrait bénéficier ? Votre action est-elle légitime et souhaitable ? En ce cas, quel serait le mode d’intervention le plus approprié et le mieux en phase avec les attentes de la personne ?
  • Partez en quête de moyens et de solutions pratiques, toujours à la portée du sujet. Quel serait le chemin le plus court pour parvenir à ses fins ? Quelles sont ses capacités du moment et comment en tirer le meilleur parti ? Quel accompagnement serait le plus adapté à son besoin ? Quel programme mettre en place et avec quelle progressivité pour lui permettre d’atteindre rapidement ses objectifs ?
  • Assurez-vous de bien identifier la cause, profonde et première, ayant conduit le sujet à vous consulter, et ne vous contentez jamais d’un examen superficiel. Triez parmi les motifs exprimés le plus fondamental, et ne confondez jamais la cause, parfois cachée, et qu’il convient de traiter, avec ses symptômes apparents, souvent trompeurs.
  • Dressez un programme par écrit, ordonnancé autour des besoins spécifiques du sujet, et adapté à son mode de vie comme à ses contraintes particulières. Faites preuve de réalisme et de progressivité dans vos intentions, et établissez un cadre d’évolution personnelle pour tenir compte de l’état d’esprit propre à chaque sujet, à un instant précis de son existence.
  • Respectez le précepte majeur de la magie : « Noscere, audere, velle, tacere. » : Savoir : tout le monde peut acquérir la connaissance par l’étude assidue – Oser : demeurer insensible aux succès comme aux échecs, et persévérer malgré l’opinion d’autrui – Vouloir : faire preuve d’une volonté et d’une ténacité inflexibles – Se taire : ne pas se vanter de ses talents ni faire étalage de ses connaissances, et rester tourné vers la source de sagesse.
  • N’invoquez jamais les forces de l’invisible pour des motifs futiles, juste « pour voir », ou à des fins fantaisistes. Si vous choisissez d’en avoir recours aux énergies occultes, vous devez le faire en toute connaissance de cause, et n’agir que pour des motifs valables et justifiés. Ouvrir une telle brèche avec d’autres plans de conscience ne peut être pratiqué impunément, et sans une parfaite maîtrise des forces en jeu, ce à quoi vous prépare le contenu de cet ouvrage. A défaut d’être parfaitement canalisées vers un but exutoire et cathartique, celles-ci risquent fort de hanter votre esprit, et d’y semer la zizanie à votre plus grand désarroi, cela jusqu’à épuisement de leur potentiel énergétique latent.
  • Sachez capitaliser sur vos échecs pour amplifier et accélérer votre parcours d’apprentissage. N’y voyez pas tant le signe de votre défaillance, sinon la marque d’un destin supérieur, et d’une perfection à l’œuvre, qui de toutes les façons possibles, vous conduira là où vous devez aller. Contentez-vous en pareilles circonstances de renoncer temporairement à un but précis, et plutôt que de vous lamenter, tentez d’interpréter le message que vous adresse l’invisible. La plupart du temps vous n’êtes pour rien dans cet échec, et il est conseillé de faire varier votre montage de Radionique, en vue de poursuivre d’autres buts plus appropriés dans la circonstance.
  • Apprenez à développer une imagination active et travaillez votre « cinématographie mentale ». Plus vous serez habile dans cette manière de visualiser par l’esprit le succès ou le bonheur espéré, plus les probabilités de sa matérialisation (réalisation au monde), seront importantes. Vous pouvez dans cette fin vous aider (nous ne faisons pas autrement), d’une boule de cristal ; vous y verrez apparaître à force de contemplation, et à votre grand étonnement, les scènes de réussite auxquelles vous aspirez le plus intensément.
  • Préservez vos forces à tout prix et ne dispersez pas votre énergie en vaines mondanités. Conservez intact le niveau d’intensité et d’impact de vos pensées, en n’ébruitant pas votre pratique. Lorsque vous serez prêt, celles et ceux que vous pourrez aider viendront naturellement à vous. Jusque-là, demeurez-en cela qui agit à travers vous, et vous guide sur la voie de votre propre perfection.
  • Accompagnez toujours votre action d’une intention éminemment positive et bienveillante, en provenance  du cœur, propre à susciter la joie, et les sentiments d’amour. Souvenez-vous que l’intention est une force en soi, émet une énergie, et dispense une influence directe sur le vivant. Ainsi chaque esprit possède-t-il un pouvoir directeur de par sa volonté propre, à influencer le monde et les êtres qui le composent, toujours dans le sens de leur épanouissement, avec la faculté d’en modifier profitablement la structure profonde. L’énergie suit l’intention, et va là où se porte notre attention ; ainsi la pensée  possède-t-elle cette faculté de faire ruisseler dans nos cœurs le flux de l’énergie universelle, et de l’incarner dans la matière.

Enfin, à l’usage du pendule et des outils de Radionique en général, vous serez particulièrement vigilants à vous prémunir des risques de manipulation malencontreuse, ayant pour principales causes possibles :

  • L’intervention inopinée de la déduction logique ou du raisonnement analytique, conduisant à émettre, plus ou moins consciemment, des hypothèses pseudo-rationnelles ou des prophéties auto-réalisatrices.
  • L’autosuggestion, incitant à influencer son propre geste en vue d’obtenir un résultat auquel nous croyons, et que nous souhaitons voir s’accomplir, tant il nous apparaît indubitable qu’il doive se produire selon ces modalités que nous avons décidées.
  • Les impressions et les émotions altérant notre neutralité, avec pour effet d’impliquer personnellement l’opérateur dans l’observation du phénomène, jusqu’à parasiter l’acte radionique ainsi dévoyé par manque de détachement.
  • La divagation, et toutes les digressions de la conscience défocalisée, privant la pensée de sa puissance lorsqu’elle est dirigée vers un objectif ou une personne précise, vers laquelle l’opérateur devrait tenter d’orienter toute sa concentration.
  • Le jugement, la volonté personnelle ou le désir de voir un phénomène se réaliser, contraignant l’exécution de l’opération à une séquence conditionnée par les intentions à peine masquées de l’opérateur, et tournées vers lui seul.
  • Le manque de clarté dans les intentions, générant de la confusion et de la complication, toutes deux susceptibles de provoquer des effets paradoxaux, en contradiction avec les finalités de ce pour quoi elles ont été conçues.
  • La tentation de tester par amusement, sans s’impliquer personnellement, de réaliser des essais ou des expériences, entraînant la nullité des opérations conduites par manque d’engagement et déficit d’énergie, et provoquant des échecs fort décourageants.

Prolégomènes à la Radionique

Nous vous proposons dans ce chapitre une série de réflexions préliminaires autour de la Radionique, avec l’espoir qu’elles éveillent en vous le désir d’en apprendre davantage. Nous vous conseillons de vous y référer régulièrement, tant la matière développée se révèle dense et pleine de sens cachés.

  1. Tout symbole particulier est porteur et dispensateur de l’énergie de l’égrégore auquel il se trouve relié, et dont il constitue une émanation visible.
  2. L’énergie cosmique d’une forme sacrée voit sa puissance décuplée selon l’ancienneté de l’égrégore auquel elle se trouve rattachée.
  3. Même si l’on en ignore la cause qui demeure indéterminée, il est possible de ressentir les effets du symbolisme actif, au sens d’une « magie opérationnelle ».
  4. Si effet il y a, une cause doit exister.  Et si cette dernière nous demeure éternellement inaccessible, sa présence et sa matérialité nous suffisent à affirmer son existence, et à souhaiter bénéficier de ses soins, accordés à tous sans distinction.
  5. Ce qui nous pousse à œuvrer en Radionique est que cela fonctionne, sans autre préoccupation quant à l’explication qui peut en être donnée.
  6. Les graphiques et les tracés de Radionique, à l’image de l’émetteur géomantique, permettent d’alimenter et de stabiliser un courant spécifique d’énergie vibratoire vers un sujet donné.
  7. La Radionique permet d’agir à distance sur les états de conscience d’une personne, grâce à une utilisation ciblée de l’énergie présente en tous lieux de l’univers.
  8. La Radionique se résume de ce point de vue à la mise en œuvre d’une action psychique à distance, destinée à faire le bien.
  9. La Radionique admet l’existence de plans supérieurs, d’entités et de vibrations subtiles, dont l’homme averti peut tirer profit, à condition de maîtriser son Art, de toujours agir dans le sens du Bien, et jamais à des fins égoïstes.
  10. L’âme humaine est sensible aux messages d’amour et d’harmonie qui lui sont adressés, dont elle se nourrit pour préserver l’équilibre psychologique, et améliorer l’état énergétique d’un individu. Or vous constaterez avec l’expérience qu’il est plus aisé de créer du bonheur que de combattre le malheur. C’est la raison pour laquelle nous focalisons toutes nos actions en Radionique sur le renforcement positif de qualités déjà présentes chez un sujet.
  11. La Radionique contrairement à l’envoûtement, le sortilège ou la manipulation à distance, travaille uniquement avec l’accord et l’assentiment du sujet demandeur, et jamais contre son gré, il va de soi.
  12. Le praticien de la Radionique doit apprendre à élever son esprit au-dessus de la rationalité, par essence limitée, et de la seule manifestation, pour s’en ouvrir à une forme plus élevée et plus vaste de conscience, et se fondre dans l’esprit universel.
  13. La Radionique ne peut être envisagée que dans la perspective de procurer à soi-même ou à un tiers, un supplément de réconfort et de bien-être, toujours dans le cadre d’une démarche complémentaire de soutien, et jamais en substitution à la responsabilité impérieuse et première du sujet.
  14. La Radionique, par nature compatissante, a pour premier objet de favoriser l’évolution personnelle et le cheminement spirituel d’un sujet, par émission positive d’influences à distance.
  15. La Radionique est une passerelle spirituelle, connue depuis l’aube de l’humanité, pour servir de médium entre l’Homme et le monde divin ; en tant que telle, elle appartient au registre des Arts sacrés.
  16. Plus il pratique son Art avec vertu, plus l’opérateur de Radionique acquiert d’énergie spirituelle, par nature illimitée, puisée sur le flux universel auquel il se trouve désormais relié en permanence.
  17. A force d’élévation et de maîtrise, l’opérateur de Radionique parvient à se maintenir toujours plus durablement sur les plans supérieurs de l’esprit, là où réside désormais sa nature profonde, dans le calme et la paix intégrale.
  18. Les objets forgés pour manifester le symbolisme universel d’une forme, détiennent la propriété d’irradier dans l’espace, et de dispenser un pouvoir d’influence, en parfaite résonance avec ce qu’ils signifient sur le plan spirituel.
  19. Les symboles et les archétypes peuplent l’inconscient collectif de l’humanité depuis toute éternité ; savoir juguler leur puissance permet d’éveiller chez un sujet des potentialités nouvelles, et de développer ses forces mentales, psychiques et spirituelles.
  20. Nous possédons tous un sixième sens, et une capacité de perception directe des moindres recoins de l’âme humaine.  Nous éprouvons tous des sensations, ressentons des intuitions, percevons des prémonitions, et des révélations, sans bien en comprendre ni l’origine, ni le processus de déclenchement. Au-delà des perceptions sensorielles et du mental purement analytique et rationnel, nous sommes tous capables de nous relier avec l’invisible, et les dimensions subtiles. L’Homme est un réceptacle pour les énergies cosmiques et telluriques, et le lieu où elles se manifestent avec le plus d’intensité, dans un tourbillonnement perpétuel.
  21. Le don et le pouvoir en Radionique ne sont pas l’apanage d’une frange d’initiés, ou d’êtres exceptionnels. Le don bien au contraire appartient à tous, et peut-être pratiqué par tous, à la seule condition de l’acquérir, de le cultiver, et de le façonner sans relâche. Le transmettre et l’éveiller chez autrui, ne peut qu’enrichir celui qui s’y détermine.
  22. Chacun peut s’exercer à recouvrer le don de ressentir, parfois oublié ou atrophié, mais toujours bien présent en chacun de nous. Les pratiques contemplatives sont une voie d’accès royale, et un puissant stimulant de l’intuition retrouvée.
  23. Tout le monde peut émettre des influences, sans que nul ne puisse être privé de cette faculté – au nom du principe d’unicité et d’ubiquité – ce qui reviendrait à nier son propre fonctionnement et celui-là même de l’univers, en vertu duquel, « Tout est dans le Tout, et le Tout est dans tout ».
  24. Le mental humain et le système cérébral émet en continu un flux d’ondes imperceptible ; tout l’Art en Radionique consiste à parvenir à canaliser ce flux, à le condenser vers un but bien déterminé, et à faire profiter un sujet cible de ce déferlement énergétique bénéfique.
  25. Le mental humain, associé à un appareil actif ou un dessin irradiant, permet de projeter une énergie vibratoire spécifique vers un sujet, et constitue un système d’influence à distance autonome.
  26. Tout comme il émane en permanence d’une forme une énergie propre, il se dégage d’un être vivant une force conditionnée par sa seule volonté, que l’on pourrait qualifier d’onde volitive immatérielle, ou « onde humaine ».
  27. La (force-)pensée parce qu’elle est pure énergie, crée en permanence des formes(-pensées) qui agissent à distance, imprègnent la matière, et peuvent dans certaines conditions être perçues par recours radiesthésique.
  28. Lorsque dans notre exposé vous lisez les termes « d’ondes », de « résonnance » ou « d’harmonique », ce n’est jamais en comparaison avec des applications concrètes de physique, mais toujours dans un sens purement symbolique, et à titre de références analogiques. En contester l’existence matérielle est donc pure perte de temps, qui n’ont jamais prétendu à aucune autre finalité, que celle d’inspirer le mental humain, en proposant un cadre logique et structuré à la portée de sa réflexion.
  29. Tout système organisé, dès lors qu’il cesse d’exister, voit son principe organisateur se dissiper sous l’effet des contraintes du réel, mais subsiste à l’état de champ informationnel et énergétique. Chaque être vivant laisse ainsi derrière lui une trace sensible de son existence, au sens vibratoire du terme, qu’un opérateur de Radionique peut et doit savoir rappeler par le truchement de son Art, en quelque époque et en quelque lieu qu’il opère.
  30. Agir sur le champ vibratoire du témoin d’une personne éloignée revient à agir sur la personne elle-même ; tout ce qui est transmis au témoin l’est à l’identique à la personne, et simultanément.
  31. En Radionique nous considérons que tout est vibration caractéristique et énergie omniprésente, énergie que nous définissons comme étant une manifestation spirituelle de la matière, en tous lieux irradiante, et à tout moment.
  32. Tout corps émet à l’infini une énergie perpétuellement présente, et en tous points de l’espace. Si bien qu’invoquer l’esprit d’une personne, revient à convoquer sa présence au lieu même d’opérer. De ce strict point de vue, il est donc inexact de parler d’influence « à distance », car tout se place à l’emplacement précis où vous vous trouvez. Agir sur un sujet éloigné revient donc à agir localement sur son champ énergétique, perceptible dès lors que vous l’évoquez par la pensée.
  33. Pour progresser en Radionique, il convient de dépasser ses propres barrières mentales, en sorte de transcender le point de vue moral du rationalisme, lequel paralyse toute velléité à se relier. La Radionique est un langage universel à vocation de vous réconcilier avec le vivant, la source, la cause première et ultime de tout, au sein d’une unité fondamentale et indépassable.
  34. Retenez bien que tout ce que l’on projette revient irrémédiablement à soi, selon un principe d’équilibre énergétique universel : vous attirez ce que vous émettez. Or n’est-il possible de croire qu’en cela que vous pouvez concevoir, et de concrétiser que ce en quoi vous croyez. Ainsi détenez-vous déjà et sans le savoir, ce pouvoir de vous accorder avec la réalité que vous désirez, et de favoriser l’éclosion de vos plus grandes aspirations.
  35. La clé de la manifestation en Radionique repose sur la capacité de détachement de l’opérateur. Au désir ardent d’atteindre l’objectif, doit ainsi succéder un lâcher-prise intégral. Il ne s’agit pas de supplier pour l’accomplissement de vos vœux, mais de vous en remettre à la conscience universelle, par un acte de foi et d’espérance, ce qui revient à entrer en résonance avec vos propres désirs encore non manifestés. Elle mieux que vous sait ce qui est bon pour vous. Tout ce qui se produit dans votre existence arrive pour votre bien ; rien ne surgit par hasard, et tout a un sens. De ce point de vue est-il trompeur de parler d’événements positifs ou négatifs, toutes ces  expériences n’étant que prétextes à votre croissance spirituelle et votre apprentissage personnel. Agissez donc toujours avec un esprit tranquille, en sachant que ce que vous avez demandé, vous l’obtiendrez. Laissez faire la providence, et abandonnez l’illusion de contrôler votre destinée. Les voies de l’univers sont impénétrables, et quand vous vous serez déterminez sur ce que vous convoitez réellement, faites confiance au hasard créateur, et acceptez d’ignorer comment cela vous sera accordé en tant que réalité.
  36. Toute demande formulée à la Radionique doit relever d’une détermination sincère et profonde, en parfait alignement avec votre Moi véritable. Les intentions superficielles et autres caprices de l’ego ne sont porteurs d’aucune force en eux-mêmes, et demeurent même susceptibles d’effets nocifs en retour.
  37. La voie de l’apprentissage en Radionique ne repose sur aucune doctrine ni aucun dogme. Le chemin réside en vous, et vous seul pouvez décider de l’arpenter, excluant de facto tout principe de transmission ou d’instruction. Le chemin est en vous, vous êtes le chemin, la vérité, et la vie, suivez donc votre propre chemin, jusqu’à entrevoir votre âme perler à l’horizon.
  38. Le détachement en Radionique s’obtient par la conviction ferme et établie que vous possédez déjà, sur d’autres plans ou en d’autres dimensions, cela même dont vous espérez la manifestation au réel. La joie associée à l’obtention de vos désirs doit ainsi toujours précéder leur réalisation, selon un principe d’émergence et d’équivalence énergétique. Le sentiment même associé au bonheur de voir se matérialiser vos aspirations provoquera leur apparition au monde, si vous le ressentez de toute votre intensité.
  39. Le semblable attire le semblable : pour devenir un canal efficace de l’énergie créatrice de vos propres désirs, il convient de ressentir la joie, la jubilation et la satisfaction en provenance de ceux-ci, comme si vous les aviez déjà satisfaits. Les émotions possèdent cette faculté de faire émerger nos aspirations les plus intimes à partir du champ infini des possibles, par concrétisation de leur concordance vibratoire.

Quiconque souhaite pratiquer la Radionique se doit de maîtriser parfaitement la loi des semblables, aussi dite loi d’analogie ou de correspondance, ainsi que la loi et l’harmonie et des contraires. Nous y reviendrons régulièrement dans le cadre de cet ouvrage.

Théorie des ondes de forme

Toute matière présente dans l’univers, les êtres humains compris, est avant tout constituée d’énergie (osmotique) vibrant en harmonie. A titre indicatif, la Terre présente un niveau vibratoire (constant) identique à celui des êtres humains. Or nous l’avons vu déjà, la loi de résonance dite aussi loi d’attraction, nous informe que deux ondes de même fréquence s’attirent, du fait même de leur cohérence oscillatoire.

Tout, absolument tout rayonne dans l’univers, tous les corps, minéraux, végétaux, organiques, tous dégagent un rayonnement caractéristique. Or il se trouve que l’Homme est sensible à toutes ces radiations. Toute matière irradie, émet des rayons pénétrants, invisibles, et de toutes fréquences, à tous moments, et en tous lieux. Ces radiations atmosphériques bien qu’infiniment subtiles, peuvent parcourir des distances incommensurables pour l’esprit, et ne connaissent aucune limite théorique de propagation. Indétectables par les instruments de la science contemporaine, elles sont seulement perceptibles par le recours à un opérateur compétent, et réceptif à ces influences.

Il n’est pas ici question de don ou de pouvoir, dont certains seulement seraient opportunément dotés. Bien au contraire, tout être humain, en tant qu’entité vibratoire évoluant dans un univers également vibratoire, se trouve capable d’émettre et de recevoir ces ondes, de s’accorder sur des fréquences convenues, et par voie de conséquence, d’entrer en état de résonance et de synergie.

Comme tous les corps de la création, l’être humain rayonne donc, émet des radiations distinctives, et possède une signature personnelle unique. Activer et dynamiser un émetteur géomantique tel que décrit dans cet ouvrage revient ainsi, et en tout premier lieu, à mettre au point la radiation de fréquence et d’amplitude adéquate, afin que celui-ci vibre à l’unisson avec le sujet-récepteur, et que leurs rayonnements respectifs finissent par se confondre en un unique principe émissif.

Le sujet-récepteur doit vibrer au diapason avec l’émetteur géomantique, pour en percevoir sensiblement les émissions, avec lequel il entre de fait en résonance, et en synchronisme. Cette état de syntonie repose en plus grande partie sur l’intuition de l’opérateur, et la force créatrice de sa pensée, par laquelle il va concevoir le dispositif le mieux à même de produire l’influence recherchée.

Lorsque l’opérateur imagine et conçoit son émetteur, il libère et émet sans en être tout à fait conscient, des rayonnements harmoniques, en résonance avec l’action à distance recherchée. Il devient lui-même en quelque sorte cette action, à travers son orientation mentale déterminée, entièrement tournée vers sa réalisation. De là l’importance, au moment de prêter vie à l’émetteur géomantique, d’œuvrer avec précision, sans douter ni laisser son esprit divaguer, mais toujours avec la conviction assurée de réussir à diffuser les bonnes influences.

L’opérateur de Radionique tirera profit des qualités suivantes, qu’il tentera de développer en parallèle de son apprentissage des règles et des techniques usuelles :

  • Un désir sincère et profond d’aider son prochain.
  • Une confiance emprunte d’humilité dans ses capacités.
  • Une nature déterminée et tournée vers la spiritualité.
  • Un esprit d’analyse à la fois clair et synthétique.
  • Un mode de pensée positif et bienveillant.
  • Une personnalité protectrice, accueillante et affirmée.

Il respectera en outre un code d’éthique strict et des règles de déontologie non moins explicites, lors de toute tentative d’action à distance, en se posant toujours les questions suivantes :

  • L’action intentée est-elle entièrement en faveur et au bénéfice du sujet-récepteur ?
  • Le sujet a-t-il donné son consentement et l’action respecte-t-elle son libre arbitre ?
  • L’action est-elle exercée en dehors de toutes répercussions négatives ou préjudiciables ?
  • L’opérateur est-il qualifié pour exécuter l’action la plus adaptée au bien-être du sujet ?
  • L’opérateur cherche-t-il à se substituer à la responsabilité du sujet par volonté de pouvoir ?

Si comme nous venons de l’énoncer toute matière irradie, il en va de même, et c’est chose plus surprenante encore, des formes, également sources vibratoires. Or c’est sur ce postulat que repose essentiellement la pratique des influences à distance, et de la radiesthésie dite « oscillatoire ». Notre émetteur géomantique lui-même, exploite la théorie des émissions de formes et des « micro-vibrations », pour justifier de son efficience opérative.

Nous pensons qu’il est envisageable de prétendre produire une identité de forme et d’onde entre l’état d’esprit d’un sujet, et sa représentation symbolique, ici l’émetteur géomantique, tous deux se trouvant reliés par un champ vibratoire entretenu, conformément à ce que prévoit la loi des semblables. Dans cette perspective, l’émetteur géomantique devient-il l’équivalent oscillatoire de la pensée d’un sujet à un instant précis, et polarisée sur un but défini, objet de la mise au point du dispositif.

Les émissions de forme présentent par ailleurs certaines caractéristiques suffisamment remarquables pour être mentionnées ici :

  • Dès lors qu’une forme devient émissive sur un plan vibratoire, elle imprègne tout son environnement de ses rayonnements.
  • Une émission de forme peut être créée intentionnellement en vue d’obtenir une somme d’effets contrôlés à distance.
  • Il est possible de maîtriser la puissance et l’efficacité des émissions de formes créées artificiellement.
  • Les émissions de formes peuvent être engendrées ou annihilées par la seule force de la pensée de l’opérateur.
  • Les rayonnements issus des formes se propagent à travers l’espace sans que leur intensité jamais ne décroisse.
  • Les émissions de formes transportent des champs d’influence à l’image et en vertu de leur principe originel.

Sur le fondement de ces principes, notre démarche va consister à mettre en syntonisation (en accord) les forces constructives et créatrices d’un sujet, avec un émetteur confectionné spécialement à son attention. De la résonance vibratoire induite résultera un phénomène d’amplification de l’onde bénéfique ainsi distillée.

Rappelons à présent quelques vertus notables et relatives aux tracés émetteurs agissants :

  • Tout graphique actif produit en vue d’une intention conserve la trace et la charge de ladite intention, et manifestée lors de sa création.
  • Tout graphique actif pour produire ses effets doit être conçu et dynamisé, avec en tête l’intention claire et précise du but à atteindre.
  • Tout graphique actif demeure lié intrinsèquement à son créateur, et jusqu’à ce que l’intention ayant guidé à sa création cesse d’exister.
  • Tout graphique actif modifie positivement le champ magnétique du sujet récepteur, sur les plans énergétique et vibratoire.
  • Tout graphique actif vise au rééquilibrage et à la « réharmonisation » énergétique du sujet, afin de libérer chez lui tout son potentiel d’action.

En tant que tel, l’émetteur géomantique représente-t-il un puissant générateur d’émissions de formes complexes. Il ne « produit » pas à proprement parler ces émissions, mais en favorise certaines déjà présentes dans le milieu ambiant, qu’il échantillonne adéquatement pour produire ses effets. Son fonctionnement repose donc sur un principe d’absorption et de libération d’énergies latentes en provenance du l’environnement, après excitation et restitution de ces énergies.

Tout l’Art consiste ainsi à savoir canaliser l’énergie présente partout dans l’univers, et à la transmettre à un sujet demandeur, en sorte de le reconnecter avec son élan vital, et sa clarté mentale.

Radionique et subconscient

Nous ne saurions trop vous prévenir d’aborder le domaine de la Radionique avec autant de simplicité, et de curiosité qu’il vous est possible, à l’image de l’enfant qui s’émerveille du spectacle poétique de la vie, sans jamais se lasser. Gardez-vous du fatras des concepts, des paradigmes, et des écoles, et ne vous perdez pas dans le labyrinthe des initiations, lesquelles vous retiendraient d’apprendre quoique ce soit.

Veillez au contraire à vous maintenir dans la pratique et l’expérimentation, en restant bien à l’écoute de ce que vous dicte votre instinct. Ne vous laisser pas embourber dans le vide visqueux d’une intellectualisation à outrance, au risque de subir la pire des inerties de l’esprit. Ainsi que nous l’avons déjà recommandé à travers ces pages, vous devriez plutôt fonder votre démarche sur vos résultats, et seulement sur ceux-ci. Il est bon parfois de lâcher-prise sur le contrôle que nous sommes tous tentés d’exercer sur le fil des événements, et d’accepter, à tout le moins de s’ouvrir, à des dimensions et des modes d’action que nous ne maîtrisons pas.

Ainsi guidé par l’intérêt supérieur que représente l’expérience, vous ferez l’économie de la prétendue science des ondes de forme, et préférerez les résultats aux explications. Intéressez-vous seulement à ce qui pour vous et en vous créée du sens et résonne intimement. Vous éviterez par la même occasion bien des débats stériles avec moult détracteurs enragés, et déterminés à vous convaincre du mal-fondé de vos croyances. Le premier critère de succès en radionique relève ainsi de votre capacité à vous absoudre des censures et de la bien-pensance, pour mieux vous focaliser sur votre évolution spirituelle, à travers la discipline que vous avez choisie.

« Cherche, et tu trouveras », à force d’expérimentations et de découvertes, le domaine de la création d’influences par appareils vous deviendra chaque fois plus naturel et immédiat. Soyez seulement attentifs à ne pas vous égarer en conjectures, et posez-vous toujours la question des intentions à l’origine de votre démarche. Vous vous maintiendrez ainsi en parfait et constant alignement avec vos objectifs, et votre pratique n’en sera que plus profitable.

Nous souhaiterions aborder à présent le rôle de l’opérateur dans l’émission d’influences à distance. Trop de praticiens aujourd’hui encore, continuent de croire en une sorte de réalité opérative des machines de Radionique. Or comme nous le verrons bientôt, ces dispositifs, quel que soit le degré de complexité ayant gouverné à leur assemblage, ne sont d’aucune aide pris en isolation. Pour le dire encore autrement, un émetteur radionique non-soumis à l’influence d’un opérateur déterminé, n’est rien de plus qu’un curieux assemblage sans queue ni tête.

En effet, les ondes radiesthésiques, aussi dites « ondes abstraites », sont directement influencées par le subconscient de l’opérateur, qui en dirige l’émission à l’aide d’un dispositif générateur et amplificateur. Dans cette perspective, l’observateur fait-il lui-même partie intégrante du dispositif, dont il influence d’une certaine manière le fonctionnement et la portée finale. Nous allons jusqu’à postuler à une prépondérance telle du mental en Radionique, qu’elle finit par oblitérer toute autre considération, notamment physique dans l’expérience.

Dès lors, nous tenons pour véridique l’hypothèse selon laquelle la Radionique relève bien plus de la clairvoyance et des perceptions extrasensorielles, que d’aucune science physique digne de ce nom. Et de même, considérons-nous les instruments comme de simples supports contributifs à la propagation efficace d’influences, distillées à travers le champ de conscience de l’opérateur.

Cette position radicale nous a d’ailleurs permis d’appuyer quelques propositions non moins audacieuses, que nous souhaitons rappeler ici :

  • Ce n’est pas sa « physicalité » qui confère à une machine de Radionique son efficacité ; à ce titre, toute œuvre de l’esprit, à l’image d’un simple schéma ou d’un tracé quelconque, est susceptible d’une capacité identique d’émission d’influences.
  • Le comportement d’un générateur d’influences est toujours hautement asservi à la programmation de l’opérateur responsable de sa mise en œuvre ; à tel point que même une convention mentale fausse ou inexacte (témoin factice, erreur de montage, etc.), peut conduire à un résultat parfaitement et authentiquement probant. Il peut être utile de rappeler ici qu’une majorité de praticiens continuent de croire à l’existence d’une force mystérieuse émanée de leurs appareillages, ce qui ne les dispense pourtant pas d’obtenir des succès véritables et vérifiables. Ces conventions mentales en apparence fantaisistes, sont en fait parfaitement conformes en d’autres dimensions à une loi de l’Univers, et parviennent ainsi à justifier d’une certaine validité opérationnelle.
  • Si nous acceptons l’idée qu’il puisse exister des « ondes radiesthésiques », alors celles-ci ne peuvent être que le fruit de la pensée d’un opérateur, lequel exerce sa liberté de les créer, d’en modifier les propriétés, puis  de les annihiler. Il n’est pas très difficile de franchir un pas de plus en suivant cette conjecture, et d’envisager une action concrète de la pensée sur la matière, avec le pouvoir d’en modifier même subtilement les caractéristiques, ce point n’ayant jamais été à notre connaissance démontré par la science.
  • Puisque rien n’est vrai, tout devient possible, et il est permis d’exposer les théories les plus extravagantes. Tout est acceptable dès lors que rien n’est affirmé au détriment du reste, pourrait-on ajouter. Et comme nous le rappelions plus haut, de ne pas verser trop exagérément dans l’obscurantisme et le maniérisme.
  • Selon cette conception du monde, on ne peut finalement trouver que ce que l’on recherche, et toute nouvelle découverte est en quelque sorte une création de l’esprit. Tout se passe comme si parmi l’infini des possibles, nous finissions par entrevoir une modalité émerger à la surface, et la tenir au moins temporairement pour vraie. Or nous savons en tous les domaines de la recherche combien sont impermanentes nos théories. La Radionique par excellence est mère d’humilité, de tolérance, et d’ouverture d’esprit ; toute affirmation catégorique en le domaine relevant sans aucun doute du mythe personnel.

Libérez-vous de votre désir de tout comprendre, et de tout maîtriser ; ce faisant, vous ouvrirez toutes grandes les portes de votre esprit, et vous dégagerez de l’obligation de fournir à vous-même, et aux autres, un cadre théorique à vos recherches. C’est acte de foi préliminaire est crucial, qui vous autorisera une pratique hors de toute croyance restrictive, et vous obligera à une plus grande créativité. C’est ici du pouvoir visionnaire de l’artiste dont il est question, pour finalement atteindre à l’objectif suprême, et commun à toutes les techniques de divination : l’état d’inspiration – le seuil des plans supérieurs de l’esprit.

Or est-il bon de bien comprendre et rappeler que nous ne créons pas d’énergie en Radionique, mais nous contentons-nous de manœuvrer celles en propre du sujet-récepteur, toujours présentes et en tous lieux de l’Univers. Ce point est d’importance car il permet au novice de se prémunir d’emblée contre trois périls en la discipline :

  1. Un simple dessin irradiant est de puissance égale voire supérieure à un appareil électronique ultrasophistiqué, toutes choses étant égales par ailleurs. En l’occurrence, les deux dispositifs placés hors du champ de la conscience de l’opérateur, sont parfaitement inertes et inopérants. Le seul apport qu’il soit possible de reconnaître aux machines plus complexes, est peut-être de favoriser plus finement la capacité de concentration de l’opérateur, par l’entremise de réglages fins et variés. Encore que ce dernier point dépende en grande partie de la sensibilité de celui-ci qui agit.
  2. Aucun appareil ne peut vous rendre plus ou moins sensible, réceptif, ou mieux apte à émettre des influences à distance. Seul votre évolution personnelle et votre accomplissement spirituel vous rendront plus digne chaque jour des techniques employées. L’outil n’est qu’un outil, et si la main façonne l’ouvrage du praticien, c’est finalement son esprit qui le modélise ; (la main n’étant que le prolongement du mental, matérialise les intentions). Il est regrettable de constater la surenchère actuelle à la faveur d’appareils toujours plus perfectionnés, avec la promesse d’une puissance décuplée. N’oubliez jamais ceci : la puissance émissive d’un générateur ne dépend que de vous, et de votre orientation mentale. Il n’est ici question d’aucun apport extérieur d’énergie, ni d’aucune capacité de rendement, mais seulement d’harmonisation et de résonance subtile.
  3. Quelques soient les intentions portées par le dispositif émetteur, celui-ci n’a de pouvoir que d’influence sur le sujet-récepteur avec comme finalité de provoquer une altération (modulation) artificielle de son comportement ou de son environnement. De fait est-il indispensable de rappeler que l’accomplissement ultime du but que l’on s’est fixé, ne saurait se produire sans la participation active et responsable du sujet-récepteur. Celui-ci demeurant le principal acteur des changements qu’il souhaite voir se réaliser. Faisons donc toujours preuve de réalisme et de modestie à l’ouvrage !
  4. La Radionique est en soi un moyen, non pas une fin, de restituer au sujet conscient ses propres potentialités, ressources, et moyens d’action dans la situation, dès lors redevenus accessibles à lui-même. À ce titre nécessite-t-elle un plein engagement personnel à la fois de l’opérateur et du sujet, au sein d’un processus de co-construction, et sous l’égide d’un partenariat actif. Sans réelle volonté et implication de la part du sujet, tout effort restera vain et voué à l’échec.
  5. C’est seulement en faisant abstraction de toute aspiration personnelle que nous parviendrez à devenir un canal d’énergie apte à diffuser des influences à distance. À ce stade, seuls l’amour inconditionnel, la sincérité et l’humilité trouveront encore leur place. Vous agirez toujours avec des intentions pures, dans le plus parfait désintéressement, conditions sine qua non pour qui aspire à susciter l’épanouissement chez autrui. Un consentement mutuel sera toujours recherché au préalable pour prétendre établir cette relation de cœur à cœur, d’âme à âme ; tout autre mode d’intervention étant assimilable à une forme de violence psychique, et une intrusion, aboutira à une réaction immédiate de rejet par le subconscient du sujet, selon le principe d’un mécanisme bien connu de protection de son intégrité psychique.